je tiens à remercier chaleureusement les 3 758 électrices et électeurs qui m’ont accordé leur confiance
Partager

Au lendemain du premier tour des élections législatives, je tiens à remercier chaleureusement les 3 758 électrices et électeurs qui m’ont accordé leur confiance et ont souhaité soutenir avec force les idées écologistes que je défends.

Je veux également remercier tous les militant-e-s, élu-e-s, bénévoles, responsables associatifs qui se sont mobilisés ces dernières semaines pour porter nos propositions et mener campagne à mes côtés.

Avec près de 11% des voix, notre projet en faveur de l’environnement, de l’égalité et de la solidarité s’est placé en 3ème position dans notre arrondissement. Ce résultat inédit a d’ores-et-déjà contribué à donner un nouveau souffle au 19e et tourner la page du député sortant JC Cambadélis près de 30 ans après sa première élection.

Si votre vote est un signal clair en faveur du renouvellement démocratique de la représentation politique, il est en même temps un appel à plus d’écologie comme levier d’égalité entre citoyens et entre quartiers. Il m’engage à agir avec encore plus de détermination pour la transition écologique, la réduction des inégalités, la santé et pour une école de la réussite scolaire et de l’épanouissement des enfants. Vous pouvez compter sur moi pour poursuivre cette voie.

Au soir du premier tour, j’avais appelé à voter sans état d’âme pour Emmanuel Macron afin de faire barrage au Front national et ses idées xénophobes, anti-européennes et de repli sur soi.

Pour le second tour des législatives qui va opposer dans le 19e la candidate de la France Insoumise et le candidat de La République En Marche, il appartient à chaque électrice et chaque électeur de faire son choix, en son âme et conscience.

Par soucis de transparence quelques remarques pour expliciter mon vote.

Mon attachement au projet européen est l’un des fondements de mon engagement politique et écologiste. Je suis convaincu que les grands défis de notre époque, comme la lutte contre le changement climatique, la régulation de l’économie mondiale, la préservation de la biodiversité ne pourront être relevés qu’en dépassant les frontières nationales. L’Europe est évidemment l’échelle pertinente pour le faire. Je refuse de baisser les bras et d’abandonner l’idéal européen, même si beaucoup devra être fait pour qu’il apparaisse de nouveau porteur d’espoir et de solutions pour notre avenir.

C’est la raison essentielle pour laquelle je ne voterai pas le 18 juin pour la candidate de la France Insoumise qui défend l’orientation souverainiste de la politique internationale portée par le mouvement de Jean-Luc Mélenchon. Ayant par ailleurs plaidé en faveur d’une écologie des solutions face aux urgences écologiques et sociales, je ne me reconnais pas dans la posture d’opposition systématique au gouvernement.

Cela étant, les écologistes parisiens exigent des avancées claires sur le scandale de la pollution de l’air et la lutte contre les lobbys industriels. Nous attendons une ambition plus forte et une clarification de la feuille de route de Nicolas Hulot en matière d’environnement. Comme tous les démocrates et les défenseurs des libertés, je demande le retrait du projet visant à pérenniser l’Etat d’urgence dans le droit commun. Enfin nous restons attentifs et vigilants à toutes les mesures qui peuvent faire progresser la justice sociale dans nos quartiers.

Paris le 13 juin 2017
Dan LERT – Candidat écologiste Paris 19e arrdt – 16eme circonscription